l'In – quarto
Photo36_37

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art » (Robert Filliou)

En 2009, au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Julie Duclos met en scène Fragments d’un discours amoureux, d’après Roland Barthes. Une dramaturgie en morceaux, où les amoureux de Barthes côtoient ceux de Marivaux ou de la Nouvelle Vague. Le spectacle est présenté en maquette au Jeune Théâtre National en 2010, puis recréé à la Loge l’année suivante. Une façon de travailler s’invente : improvisations, entretiens, jeu avec la citation, auto-fiction, fragmentation, montage. En 2012, le groupe s’élargit autour d’une nouvelle création : Masculin/Féminin. Le spectacle s’apparente à un atelier/laboratoire, un work in progress où s’expérimentent librement les frontières du jeu, entre réel et fiction. Le spectacle est créé au Théâtre de l’Opprimé, puis joué au Théâtre 95, Théâtre de Vanves et Théâtre de la Girandole (Montreuil), tandis que les Fragments d’un discours amoureux sont programmés au Festival MESS à Sarajevo. En 2014, avec le même groupe d’acteurs, et en collaboration avec Guy-Patrick Sainderichin, scénariste de cinéma, Julie Duclos crée Nos Serments, très librement inspiré par le film La Maman et la Putain de Jean Eustache. Le scénario naît d’improvisations avec les acteurs. Les personnages et situations, convoqués par ceux du film, interrogent nos utopies privées. Le spectacle est créé au CDN de Besançon, puis programmé au Théâtre de La Colline en janvier 2015, et en tournée en France et à Genève. Il est repris lors de la saison 2015/16, au Théâtre de la Colline et en tournée en France et au Québec (FTA). Il sera à nouveau repris en octobre/novembre 2017 en tournée en France. En 2016, avec l’équipe de Nos Serments et en collaboration avec Alexandre Plank, Julie Duclos crée A force de rêver tout bas, fiction radiophonique autour du spectacle, diffusée sur France Culture.

Julie Duclos vient de créer son nouveau spectacle: MayDay, pièce contemporaine de Dorothée Zumstein. Un voyage dans le temps et dans la mémoire, à travers le fil rouge d’une interview, nous faisant remonter le cours de plusieurs générations de femmes. Le spectacle est créé au CDN de Rouen en février 2017 puis programmé au Théâtre de la Colline et en tournée en France.